Sommaire

Loupe pour malvoyant : quels outils pour quels usages?

Un point complet sur l’offre de loupes à destination des personnes déficientes visuelles.

La loupe pour malvoyant est l’accessoire naturel des personnes dont la vue se dégrade fortement. Mais derrière ce nom générique se cache une grande diversité de matériels disponibles.

Face à ce maquis d’aides techniques, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver et donc de faire le bon choix. 

Il est encore plus difficile de choisir le bon moment pour s’équiper : soit trop tôt, et l’on a du mal à anticiper sur l’évolution de la pathologie visuelle, soit trop tard et l’on est sidérés par la perte visuelle et en difficulté pour se mettre en posture de recherche et d’apprentissage d’un outil. 

Comment se repérer dans ce maquis? À quel moment s’équiper? 

Ce guide, façonné par notre Conseil Médical et Scientifique, nos experts de la communauté de malvoyants et de non-voyants de Hypra, vise à vous donner des repères et des critères essentiels de choix sur les meilleurs outils et accompagnements en fonction de votre profil. 

Ce guide est organisé thématiquement autour des activités que vous souhaiterez continuer à réaliser à domicile, à l’extérieur, des usages les plus élémentaires (lire, écrire) aux plus avancés (se déplacer, s’instruire, faire ses démarches en ligne).

Quelle loupe pour malvoyant m’aidera le mieux à domicile?

Commençons par analyser les activités quotidiennes à domicile et l’impact de la loupe pour malvoyant sur leur faisabilité.

À chaque malvoyant, la loupe qui lui convient.

Commençons par analyser les activités quotidiennes à domicile et l’impact de la loupe pour malvoyant sur leur faisabilité.

Pour lire et écrire sur du papier : la loupe optique est très limitante

À la maison, l’une des tâches les plus fréquentes est la lecture et l’écriture sur des documents papier (magazines, formulaires). Pour de tels usages, très vite, les loupes optiques manuelles sont très limitées. C’est pourtant ce que beaucoup d’opticiens basse-vision vous proposent en premier du fait de leur partenariat avec Eschenbach ou Essilor qui leur mettent gratuitement à disposition. 

Il faut suivre ce que l’on écrit tout en tenant le stylo, promener le matériel sur la page, ce qui peut rapidement devenir fatiguant et inefficace selon sa vue et son stade de dégradation. D’autant que la qualité de vision qu’elle apporte ne saurait permettre une lecture dans la durée, du fait des manipulations nécessaires et de l’apport correctif qu’elle représente. 

Vous serez vite déçu, donc passez rapidement votre chemin, des solutions beaucoup plus modernes existent !

Pour lire un magazine, un livre ou un papier: pour la loupe électronique, une entrée de gamme suffit.

Les loupes électroniques sont sur le marché depuis une vingtaine d’années. Elles ont l’avantage d’être nomades et de proposer des modèles d’entrée de gamme relativement corrects. 

Elles présentent l’avantage de leur taille et de leur poids. Cela ne les empêche pas de disposer de fonctions par lesquelles votre document est affiché avec un traitement de l’image permettant de modifier sa couleur de fond, sa taille, voire la couleur de l’écriture, pour vous offrir le meilleur contraste. 

Leur intérêt est de pouvoir se déposer sur le document directement, mais vous pouvez y ajouter un plateau amovible ou fixe pour poser le document et le faire défiler plus facilement, comme vous le feriez avec un télé-agrandisseur. 

Les entrées de gamme sont accessibles financièrement mais de durabilité variable, cependant nous ne vous conseillons pas d’investir dans du haut de gamme. Le service qu’elles vous apportent consistera essentiellement dans la lecture seule d’un document papier. Elles ne fonctionnent qu’un temps (en raison de l’évolution probable de votre vue) et pas pour de longs textes. 

Nous vous conseillons de privilégier des modèles avec un manche pour éviter la fatigabilité.

Ne fondez pas trop d’espoir sur un usage nomade, dans un magasin par exemple, même si cela peut vous dépanner pour regarder les prix. 

Certaines incluent désormais la possibilité de lire vocalement un document, se transformant en machines à lire portables. De telles fonctionnalités peuvent vous permettre de continuer à lire du papier imprimé quelle que soit l’évolution de votre vue, ou peuvent aussi s’utiliser au magasin. Mais cette fonctionnalité fait grimper le prix des loupes à des prix déjà prohibitifs par rapport à ce que des solutions moins chères proposent aujourd’hui.

Pour résumer, les loupes électroniques ont l’avantage d’être nomades, peu encombrantes, maniables à condition de disposer d’un manche, mais limitées dans l’autonomie qu’elles donnent (lecture seule). Nous vous conseillons, si vous voulez investir, de vous en tenir à de l’entrée de gamme.

Pour la mobilité et la lecture en toutes circonstances : les lunettes intelligentes?

Nous pensons que les lunettes Orcam corrigent les lacunes de la loupe électronique en offrant plus de mobilité, moins de fatigabilité au maniement (car elles sont accrochées aux lunettes), et plus de puissance de lecture. La fonctionnalité de pointage a beaucoup progressé et plusieurs membres de la communa